Pompe à chaleur et accumulateur, le duo gagnant

10 juillet 2020
La pompe à chaleur s’avère être un équipement efficace pour alléger les factures tout en augmentant le confort thermique. Mais saviez-vous que vous pouviez encore optimiser son efficacité ? Avec un accumulateur de chaleur, vous aurez la possibilité de faire encore un peu plus d’économies en augmentant le rendement. Comment ça marche et est-il toujours utile ? On vous vous explique tout.

Qu’est-ce qu’un accumulateur de chaleur ?

Un accumulateur permet de conserver la chaleur en la stockant pour ensuite la restituer au moment où vous en avez besoin.

Il existe des radiateurs qui fonctionnent sur ce principe. C’est le cas des radiateurs à briques réfractaires.

Les briques emmagasinent la chaleur, puis la diffuse ensuite dans les pièces de la maison.

L’accumulateur peut être relié à tout type de système de chauffage, dont les pompes à chaleur. Dans ce cas, on parle aussi de ballon tampon.

Quels sont les avantages d’un accumulateur de chaleur ?

Le plus gros atout de ce type de matériel c’est bien entendu de faire baisser sa facture électrique.

La pompe à chaleur fonctionne en partie par l’électricité (pour faire tourner l’unité principale extérieure et les modules de chauffe).

Si cela revient moins cher que pour des radiateurs ordinaires, la coupler avec un accumulateur vous permettra de le faire fonctionner en heure creuse.

La chaleur accumulée vous sera alors rendue en temps utile. Vous gagnez en bien-être tout en consommant moins.

Deuxième point important : un accumulateur va également vous offrir un meilleur rendement en permettant au compresseur de la PAC de tourner plus longtemps.

Il évite les redémarrages trop nombreux ce qui a pour effet d’user moins d’électricité, mais aussi de rallonger la durée de vie de votre matériel.

Résultat, un COP plus élevé que celui d’origine.

Enfin, l’hiver, vous allez gagner du temps. En effet, si les températures sont trop basses la fonction dégivrage sera alors mise en route avant de distribuer la chaleur.

Cela peut prendre un peu de temps avant que vos radiateurs commencent à chauffer ou pour que l’eau sanitaire soit à la bonne température.

Tandis que si l’eau est déjà stockée, elle prendra le relais le temps que votre PAC effectue elle-même toutes ces opérations sans que vous n’ayez à en pâtir.

Dernier point important :

L’énergie récupérée doit absolument être évacuée. C’est le rôle de vos radiateurs que de les diffuser. Si vous n’avez pas besoin d’une trop haute température, ce « surplus » va faire surchauffer votre PAC et la détériorer plus rapidement.

Avec le ballon tampon cette énergie sera au contraire conservée.

Comment fonctionne un accumulateur de chaleur ?

En ce qui concerne la pompe à chaleur, les accumulateurs vont garder l’eau chaude en stock pour la relancer dans le circuit une fois que vous devez utiliser vos radiateurs ou plancher chauffant.

Certains sont composés de plusieurs strates, ce qui signifie que l’eau sera stockée en fonction de sa destination et de sa fonction.

Par exemple, une strate sera dédiée à l’eau du circuit pour le chauffage et une autre pour l’eau chaude sanitaire.

C’est une histoire de température. Par exemple, l’eau chaude sanitaire a besoin d’être plus chaude que l’eau pour le circuit de chauffage.

Ainsi, elle sera prélevée à un endroit de stockage où l’eau est conservée à des températures plus hautes.

L’accumulateur est-il indispensable pour une pompe à chaleur ?

C’est une question importante à se poser. En effet, tout va dépendre de votre PAC et de son rendement actuel, mais également de votre équipement.

Si le COP de votre pompe à chaleur est déjà grand et qu’elle est bien installée, il n’est pas forcément utile d’investir. Vous ne gagneriez pas grand-chose.

En revanche, si son rendement peut être revu à la hausse par ce moyen, cela peut-être une solution intéressante.

En ce qui concerne les équipements, un accumulateur reste avantageux si votre pompe à chaleur est couplée avec d’autres systèmes de chauffage, comme une chaudière ou des panneaux solaires.

De même, si vous possédez des modules différents (plancher chauffant et radiateur), là aussi, un accumulateur sera utile.

Peut-on installer son accumulateur seul ?

Comme pour la pompe à chaleur, certains pourraient tenter d’installer leur accumulateur, mais c’est assez déconseillé.

Là encore, les branchements peuvent être assez complexes, mais surtout, un installateur saura vous guider lors de l’achat.

Il est effectivement impératif que l’accumulateur soit aux bonnes dimensions et compatible avec la pompe à chaleur.

Un professionnel saura donc choisir la meilleure option dans votre cas.

Combien ça coûte un accumulateur ?

Tout dépend du type d’accumulateur.

Un ballon qui se contente de stocker l’eau pourra se trouver aux alentours des 200/ 300 euros.

Un accumulateur avec plusieurs strates va lui monter vers les 500 euros, ce qui reste un investissement puisqu’il reste l’installation à payer.

Néanmoins dans certains cas, cet investissement est nécessaire pour espérer faire des économies plus importantes sur le long terme.

Tout dépend, là encore, de votre matériel mais aussi de vos besoins.

N’hésitez pas à demander à un artisan de vous aider à décider.

Article suivant