Pompe à chaleur - Puissance calorifique

31 août 2020
Ces dernières années, le succès des pompes à chaleur de ne cesse de croître. Et pour cause ! Il faut dire que ce système de chauffage offre bien des avantages. Particulièrement écologique, la pompe à chaleur est capable de capter jusqu’à 80% de son énergie dans l‘environnement alentour (l’air, l’eau ou le sol), la consommation de la pompe à chaleur est donc moindre et permet ainsi de réaliser de sérieuses économies. Mais pour obtenir un rendement optimal, il existe toutefois quelques conditions indispensables à respecter, dont notamment le calcul de la puissance thermique.

La puissance thermique c’est quoi ?

La puissance thermique, ou puissance calorifique, représente le niveau de performance d’une pompe à chaleur. Elle s’exprime en kWh et représente concrètement la capacité de production de chaleur d’une pompe à chaleur. La puissance calorifique permet également de déterminer le COP ou coefficient de performance d'une pompe à chaleur, qui représente ainsi le rapport entre la puissance thermique et la consommation électrique de la pompe à chaleur. Lors de l’achat d’une pompe à chaleur, il est fortement recommandé de porter une attention particulière à la puissance calorifique de cette dernière. En effet, déterminer avec précision la puissance indispensable pour chauffer votre maison vous permet d’optimiser les capacités et la consommation de votre pompe à chaleur, pour espérer en profiter le plus longtemps possible. Sous- dimensionnée ou surdimensionnée, elle ne remplira pas ses fonctions et ne vous fera pas profiter de ses nombreux avantages.

Le surdimensionnement a pour conséquence une PAC qui répond trop à vos besoins en chauffage. Or, une fois les besoins thermiques de votre habitation comblés, votre PAC cesse de fonctionner pour empêcher tout dépassement de la température souhaitée. Ceci entraîne des arrêts inconvenants de l’appareil, risquant de provoquer l’usure prématurée du compresseur et de réduire la durée de vie de votre pompe à chaleur. En outre, un appareil trop puissant vous revient plus cher à l’achat et à l’installation et augmente inutilement la consommation de la pompe à chaleur, ce qui se reflétera sur votre facture EDF.

A l’inverse, un sous-dimensionnement constitue une perte de rentabilité sur l’investissement que constitue la mise en place d’une pompe à chaleur. Dans un tel cas, votre pompe à chaleur n’est pas assez puissante pour garantir vos besoins en chauffage. Ce qui vous obligera à recourir fréquemment au système de chauffage d’appoint avec comme effet immédiat la réduction des économies possibles en termes de consommation d’énergie de la pompe à chaleur et de dépenses énergétiques. En outre elle tournera à plein régime et sera donc susceptible de s’essouffler plus rapidement.

A noter que depuis l’arrivée des compresseurs inverter, qui adaptent leur puissance selon la demande, un surdimensionnement entraîne moins de soucis techniques tout en restant plus cher que nécessaire à l’installation.

Facteurs influençant la puissance thermique

Le bon dimensionnement de votre pompe à chaleur garantit un confort thermique optimal, des économies d’énergie notables. En même temps, vous augmentez les performances, la fiabilité et la longévité de votre appareil. Pour savoir quelle est la puissance chauffage nécessaire au par m2, différents paramètres vont permettre de déterminer la puissance thermique d’une pompe à chaleur :

Réaliser un bilan thermique de son logement : pour calculer la puissance thermique d'une pompe à chaleur, il convient de réaliser le bilan thermique, afin de calculer les déperditions thermiques de votre habitation. La réalisation d’un bilan thermique est nécessaire que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien. Il doit être réalisé par un professionnel et vous permettra d’analyser les particularités de votre logement et ainsi de connaître la puissance calorifique nécessaire pour obtenir la température désirée chez vous, en évitant d’augmenter inutilement la consommation de la pompe à chaleur et ainsi les dépenses énergétiques.

Le volume de l’habitation et le nombre de pièces à chauffer : dans votre choix de dimension, il faut prendre en compte le volume et la configuration du logement à chauffer pour prévenir les problèmes de consommation et de viabilité de la PAC liés au sous dimensionnement et au surdimensionnement.

Le besoin en eau chaude si nécessaire : le dimensionnement de votre pompe à chaleur dépend également de son utilisation. Si vous l’utilisez pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire, un calcul des besoins en eau chaude sera alors nécessaire. Il vous faudra donc un appareil d’une puissance plus importante.

La qualité de l’isolation : l’isolation joue un rôle décisif dans le calcul de la puissance thermique de votre. Si ce dernier est bien isolé, les déperditions de chaleur et ainsi vos besoins thermiques seront faibles et vice-versa.

La zone géographique du logement : ce point est notamment important dans le cas des pompes à chaleur aérothermiques. Si vous habitez une zone où le climat est favorable, la température externe permet de capter plus de chaleur. Une pompe à chaleur disposant d’une puissance thermique moyenne suffira alors à couvrir vos besoins.

Mode bivalent ou monovalent : si votre pompe à chaleur est prévue pour fonctionner en support de votre chaudière, elle doit être dimensionnée à 70 – 80 % des besoins d’énergie calorifique maximaux, pour un rendement financièrement optimal.

Le type de système de chauffage : selon que vous ayez des radiateurs ou un chauffage au sol, les besoins seront aussi différents.

Calcul de la puissance de chauffage

Le recours aux services d’un professionnel pour le calcul de la puissance thermique adéquate est amplement recommandé. Le calcul de la puissance thermique adéquate nécessite la prise en compte des divers facteurs ci-dessus, ce qui s’avère être une tâche particulièrement complexe. D’autant plus que le dimensionnement nécessaire sera également différent selon le type de pompe à chaleur que vous souhaitez installer. Pour savoir quelle est la puissance de chauffage par m2 nécessaire, il faut réaliser un calcul qui vous permettra de déterminer en kilowatts la puissance thermique de votre pompe. Il s’agit de multiplier le volume de l’habitation en m3, par le coefficient de construction, par la différence entre la température intérieure souhaitée et la température de base de votre région. Le coefficient de construction, généralement compris entre 0,75 et 1,6, varie selon l’isolation de votre maison. Plus il est élevé et plus votre maison est bien isolée et moins vous aurez besoin d’une pompe à chaleur puissante.,

Le calcul de la puissance thermique fin maîtriser la consommation de la pompe à chaleur, en bénéficiant d’un confort thermique optimal, exige généralement l’intervention d’un professionnel pour éviter toute mauvaise surprise. Même si le calcul ne semble pas très compliqué, nombreux sont les facteurs à prendre en compte et seul un professionnel, pourra vous aider à mettre en place un scénario d’économie global.

Article suivant