Aérothermie : combien coûte une pompe à chaleur ?

7 octobre 2020
C’est décidé, vous allez investir dans une pompe à chaleur à aérothermie. Peut-être est-ce à cause de sa simplicité d’installation, ou parce que vous vouliez une climatisation écologique et performante. Ou bien le fait de pouvoir chauffer l’eau sanitaire vous a emballé. Peu importe. Maintenant, il faut passer aux étapes suivantes, qui ne sont pas les plus agréables : l’achat et l’installation. Mais au fait, combien ça coûte d’installer une pompe à chaleur ?

Aérothermie : prix d’une pompe à chaleur

Il est évidemment très compliqué de donner une estimation quant aux coûts. Cela va dépendre de plusieurs facteurs.

La surface à chauffer, le mode de distribution (splits, gainage, plancher chauffant, radiateurs), les options comme la possibilité de programmer les températures, le raccordement pour l’eau chaude sanitaire… sont des paramètres qui influent sur le montant final.

Mais la plus grande différence de prix se trouvera dans le choix du modèle, à savoir pompe à chaleur air air ou pompe à chaleur air eau.

Source : WavebreakMediaMicro - Fotolia.com

La pompe à chaleur air air

Bonne nouvelle, en plus d’assurer un bon confort thermique et la climatisation, la PAC air air est également la moins onéreuse de toutes.

Le prix de départ oscille entre 500 et 1000 euros, et vous allez voir que beaucoup d’éléments ont un rôle dans cette différence.

Pompe à chaleur réversible

Le premier critère qui va faire varier le tarif est le type de pompe à chaleur. Une PAC air air simple va être relativement accessible pour toutes les bourses.

En revanche, une pompe à chaleur air air réversible va monter aux alentours des 1000 euros.

Certes, on peut trouver moins cher, mais si on regarde de plus près, en général elles sont vendues sans les tuyaux. Soyons donc vigilants.

Split et gainage

Il existe plusieurs moyens de chauffer son intérieur avec une pompe à chaleur. La majorité des clients vont opter pour les splits, ces caissettes que l’on place sur les murs.

On parle de mono split lorsque l’on en pose un seul, et multi-split quand on en installe dans plusieurs pièces.

Seconde méthode, le gainage. Plus rare, il consiste à installer des grilles dans un faux plafond.

Très pratiques et discrètes, ces gaines demandent néanmoins de faire des travaux conséquents, ce qui inévitablement fera grimper la note.

Programmation

Soyons francs. Si la possibilité de programmer à distance la température voulue n’est pas ce qu’il y a de plus extravagant en termes de prix, cela reste un coût.

Mais on vous conseille vivement cette formule qui vous permettra de gérer facilement vos besoins, surtout en mode climatiseur.

L’installation et la mise en service

La main-d’œuvre est bien entendu ce qui va coûter le plus cher.

Il est difficile d’évaluer à combien va se monter le tout. Mais pour une pompe à chaleur en mono split, on peut compter 50 euros du mètre carré, et à partir de 1500 pour chaque split de plus.

Reste également la mise en service. Si vous faites appel à un installateur agréé, cette prestation sera comprise dans l’installation.

Si vous montez votre PAC seul, comptez au minimum 300 euros, mais on se rapproche le plus souvent des 500.

Notez que parfois, lorsque vous passez par un installateur, la mise en service est offerte.

Aides de l’état, financement

C’est le gros point noir. La pompe à chaleur air/air est la moins performante de tous les modèles.

Or, pour bénéficier des aides financières, la COP (indice de performance) doit être au minimum de 3 .

Certaines marques arrivent à attendre ce score, il n’est donc pas impossible d’obtenir une prime ainsi qu’un prêt à taux zéro.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page où sont recensées toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Et la pompe à chaleur air eau ?

La PAC air eau est plus onéreuse à l’achat et à la pose que la PAC air air. En cause, sa performance qui est plus importante, mais aussi la complexité de l’installation.

Cela est dû aux branchements qui relient le module extérieur de la pompe au circuit d’eau.

La pompe à chaleur air eau est d’ailleurs plus souvent envisagée dans le cadre de travaux de rénovation ou de construction, d’autant plus si on souhaite la coupler à des radiateurs basse température ou à un plancher chauffant.

Comme pour la PAC air air, la configuration choisie peut faire varier les prix.

PAC air eau réversible

Ce type de pompe à chaleur peut tout à fait inverser son circuit pour refroidir votre équipement et donc votre logement.

Cependant, comme nous l’avons vu dans l’article sur l’aérothermie et la climatisation, il va surtout rafraîchir sans donner cette impression de « froid ».

En revanche, cette pompe à chaleur aura un coût plus élevé.

Eau chaude sanitaire

Cette fonction consiste à relier la PAC au circuit d’eau sanitaire afin de chauffer cette dernière.

Très pratique, c’est une solution économique, mais qui est plus onéreuse à l’achat et à l’installation.

Radiateurs et plancher chauffant

Votre équipement sera également un facteur qui peut faire grimper la note. Tout dépend de ce que vous souhaitez. Relier la PAC à vos radiateurs classiques, ou investir dans des radiateurs basse température ou encore à un plancher chauffant.

Financement pour une pompe à chaleur air eau

Une pompe à chaleur air eau sera bien plus chère que son homologue.

Cela s’explique par la technologie mise en œuvre, mais aussi par l’installation plus compliquée et qui oblige à passer forcément par un artisan agréé.

Les équipements sont également assez onéreux.

Ne comptez pas moins de 3 000 euros pour les premiers prix.

Rassurez-vous, nous avons deux bonnes nouvelles pour vous.

La première, c’est que vous allez amortir ce coût plus rapidement, ce style de pompe à chaleur ayant un coefficient de performance plus important.

La seconde, c’est que grâce à ce coefficient, les aides sont systématiques. Ainsi, vous allez pouvoir cumuler la Prime énergie, l’éco prêt, la TVA à taux réduit, mais aussi de Ma PrimeRenov. De quoi faire baisser joliment la note. N’hésitez pas à consulter notre article sur le sujet.

Article suivant