Quel est le chauffage le moins cher du marché des PACs

31 août 2020
Vous savez d’ores et déjà probablement quel est le chauffage le moins cher du marché des énergies renouvelables : sans aucun doute la pompe à chaleur. Mais la mise en place d'une pompe à chaleur reste néanmoins un investissement important. Il est donc primordial de bien étudier les coûts afin que l’installation de votre PAC soit réellement rentable. Voici donc ici un aperçu du type de pompe à chaleur le moins cher, mais également de ce qu'il convient de prendre en compte dans le coût final.

I – Quelle est la pompe à chaleur la moins chère ?

A) Coût d’une pompe à chaleur aérothermique

Prix d’une PAC air-eau
Les pompes à chaleur air-eau récupèrent les calories contenues dans l’air, afin de les redistribuer sous forme de chaleur au circuit d’eau chaude de votre système de chauffage. La pompe à chaleur air-eau est également capable d’assurer la production d’eau chaude sanitaire. Le prix d’achat d’une pompe à chaleur air-eau va généralement de 8 000 € à 16 000 €, à savoir 60 € TTC à 95 € TTC par m² chauffé selon les indications de L'ADEME (Agence de la transition écologique).

Prix d’une PAC air-air
Dans le domaine de l’aérothermie, il est également possible de se tourner vers une pompe à chaleur air-air. Ce type de pompe à chaleur est le moins cher à l’achat. Le principe reste le même, puisque l’on puise les calories de l’air extérieur pour les injecter dans l’air de la maison. Le prix d’une pompe à chaleur air-air est compris entre 6000 € et 10 000 €, plus précisément, L'ADEME donne le prix d'achat indicatif suivant : environ 100 € TTC par m² chauffé.

Les pompes à chaleur aérothermiques peuvent également fonctionner en mode réversible afin d’assurer la climatisation de votre logement. Pour cela, il faut compter un investissement légèrement plus important.

B) Coût d’une pompe à chaleur hydrothermique eau-eau

La pompe à chaleur eau/eau peut également permettre la production d’eau chaude sanitaire. Une PAC hydrothermique dispose d’un fonctionnement reposant sur le même principe que les pompes à chaleur aérothermiques, à l’exception près qu’elle capte la chaleur dans l’eau d’une nappe phréatique, à l’aide d’un puit ou d’un forage. Le coût d’achat d’une pompe à chaleur eau/eau oscille entre 10 000 et 18 000 €. L’ADEME indique qu’une PAC air/eau exige un investissement allant de 80 à 130 € TTC par m² chauffé. Ce type de PAC possède des capteurs qui peuvent être enterrés à l’horizontale à ou à la verticale. Le prix d’une pompe à chaleur eau-eau à capteurs verticaux se situe entre 12 000 et 18 000€, tandis que celui d’une PAC à capteurs horizontaux va de 10 000 à 16 000€.

C) Prix d’une pompe à chaleur géothermique

Prix d’une PAC sol/sol
Une PAC sol/sol va puiser les calories naturellement contenues dans le sous-sol, afin de les transférer à votre système de chauffage, la plupart du temps composé d’un plancher chauffant. Le prix d’achat d’une pompe à chaleur sol/sol varie généralement entre 10 000 et 16 000 €. D’après l’ADEME, le prix d’une pompe à chaleur géothermique sol/sol est compris entre 80 et 100 € par m² chauffé.

Prix d’une PAC sol/eau
Une pompe géothermique sol/eau va prélever la chaleur contenue à une certaine profondeur dans le sous-sol, pour la transmettre au circuit d’eau chaude de votre dispositif de chauffage. Ce type de PAC est en mesure d’assurer la production de l’eau chaude sanitaire de votre logement. C’est le type de pompe à chaleur le plus cher à l’achat, puisque son prix peut être compris entre 12 000 et 20 000 €. Le prix d’une pompe à chaleur sol/eau peut ainsi aller de 80 à 180 € par m² chauffé. Moyennant un supplément de prix, les PAC géothermiques peuvent également disposer de l’option pompe à chaleur réversible. Le prix d’une pompe à chaleur géothermique va également varier en fonction des capteurs : le prix moyen pour des capteurs horizontaux est de 12 500 € et de 17 500 € pour des capteurs verticaux.

Alors quel est le chauffage le moins cher du marché des pompes à chaleur ? Le type de pompe à chaleur le moins cher est donc le modèle air/air, mais c’est également celui qui bénéficie des aides financières les moins importantes et qui est le moins rentable sur le long terme.

D) Coût d’une pompe à chaleur pour piscine

Il existe deux types de pompe à chaleur pour piscine : sol-eau et air-eau. Le coût d’une PAC piscine dépend de la surface à chauffer, ainsi que du modèle de PAC choisi. Si vous recherchez une pompe à chaleur piscine pas chère, il faudra alors vous tourner vers le modèle aérothermique, ce qui explique que ce type de modèle soit le plus répandu. La PAC air/eau est effectivement un modèle de pompe à chaleur piscine pas cher très prisé, son coût étant compris entre 500 € et 1 000 € pour chauffer une surface de 30 m3, entre 1 000 €, 2 500 € jusqu’à 55 m3 et de 2 500 € à plus de 5 000 € pour plus de 60 m3.

II - Coûts d’entretien d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur doit toujours rester en bon état de marche, afin d’être en mesure d’offrir un confort d’utilisation optimal. Alors même si l’entretien n’est pas obligatoire pour toutes les pompes à chaleur, il reste néanmoins fortement recommandé de faire une révision annuelle de sa PAC. En effet, les pompes à chaleur qui contiennent plus de 2kg de fluide caloporteur doivent obligatoirement subir un entretien annuel. L’entretien doit être réalisé par un professionnel agréé et son prix varie de 100€ à 300€.

III - Coûts annexes

Concernant l’installation d’une pompe à chaleur à capteurs verticaux, il faut prévoir autour de 100 € par mètre linéaire pour les travaux de forage. Des frais annexes sont également à prévoir selon le type d’émetteurs auxquels sera raccordée la PAC. Il faudra ainsi compter entre 3 000 et 5 000 € pour un système de radiateurs basse température, entre 40 et 75 € HT/m2 pour un plancher chauffant et de 600 à 2 000 € TTC pour des ventilo-convecteurs.

IV - Le surdimensionnement de la PAC

Le coût global d’une pompe à chaleur est en grande partie influencé par la puissance calorifique de la PAC, à savoir son dimensionnement. En effet, le surdimensionnement d’une pompe à chaleur, caractérisé par une PAC trop puissante, entraîne automatiquement une augmentation sensible de son prix d’achat et de ses coûts d’installation. En outre, cela occasionnera également des arrêts et démarrages fréquents qui diminueront la durée de vie de la PAC. Le surdimensionnement d’une pompe à chaleur peut également générer une hausse sur votre facture d’électricité, puisqu’elle consommera plus d’énergie que nécessaire. Il est donc essentiel de faire appel à un professionnel pour bénéficier d’une pompe à chaleur la moins chère et la plus rentable possible à l’arrivée.

Bien que les coûts des pompes à chaleur semblent élevés, l’investissement peut vous faire économiser jusqu’à 70% sur votre facture d’électricité et le retour sur investissement est réalisé en moyenne entre 5 et 10 ans, à condition qu’elle ne soit pas surdimensionnée. Si l’installation est effectuée correctement, la PAC reste le chauffage le moins cher du marché.

Le conseil Artilutin : Faites régulièrement un tour d’horizon des promos sur les pompes à chaleur. De nombreux fabricants proposent très souvent d’importantes offres promo sur les pompes à chaleur, voire des offres de déstockage, qui peuvent vous permettre de bénéficier d’une pompe à chaleur moins chère.

Article suivant