Pompe à chaleur hydrothermique : Capteurs

30 juin 2020
Les pompes à chaleur hydrothermiques bénéficient d’un très bon COP. Cela est dû à leurs méthodes de captages si particulières qui permettent une régularité annuelle incomparable. Découvrez exactement de quoi il s’agit, mais aussi les avantages et les inconvénients de la pompe à chaleur hydrothermique.

Les différents types de capteurs des PAC eau-eau

Si pour les autres pompes à chaleur, le choix de la méthode de captage devra être fait en fonction de la surface de votre terrain ou du lieu étant le mieux exposé, pour les pompes à chaleur hydrothermiques, cela n’entre pas en considération. Effectivement, tout dépendra de la source d’eau qui sera chargée d’alimenter votre PAC eau-eau. Trois solutions s’offrent donc à vous dans le cadre de l’hydrothermie.

Les capteurs horizontaux

Le captage horizontal permet un fonctionnement en circuit fermé. Après avoir été puisée dans votre source d’eau souterraine, l’eau devra circuler dans des boucles de polyéthylène. Ces dernières seront enterrées dans votre terrain, à une profondeur de moyenne de 60 centimètres. La chaleur sera captée par votre PAC eau-eau puis renvoyée dans votre système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire.

Les capteurs verticaux

Le captage vertical fonctionne sur le même principe est reste lui aussi en circuit fermé. L’eau circule dans les boucles de polyéthylène qui sont réparties dans des puits. Ces derniers atteignent généralement une profondeur comprise entre 50 et 100 mètres.

Les capteurs sur eau de nappe

Le captage sur eau de nappe permet à votre PAC eau-eau de fonctionner en circuit ouvert. Un premier puits d’aspiration permet à votre pompe à chaleur hydrothermique de puiser l’eau et de recevoir la chaleur qu’elle contient. Un second puits de restitution, placé en aval, renvoie l’eau froide dans la nappe sans que l’eau n’ait perdu de sa qualité.

Quel type de capteurs choisir pour votre PAC eau-eau ?

Deux conditions sine qua none devront être réunies peu importe la source d’eau à votre disposition. Tout d’abord, cette source doit disposer d’un débit suffisant pour qu’elle puisse se renouveler perpétuellement, ensuite, vous devez disposer d’un droit pour son utilisation. Si ces conditions sont remplies, vous devrez choisir votre méthode de captage. Pour vous guider, vous pourrez suivre les conseils du professionnel qui va effectuer la vente de votre pompe à chaleur eau-eau, mais le plus pertinent sera de suivre l’avis de l’hydrologue qui viendra tester votre source d’eau.

Toutefois, quelques indications peuvent d’ores et déjà vous aiguiller. Le but de l’installation d’une pompe à chaleur hydrothermique étant de réaliser des économies d’énergie, vous devrez choisir la méthode qui utilisera le moins d’électricité pour ramener l’eau jusqu’à votre PAC. Pour cela, les puits de votre pompe à chaleur eau-eau ne devront pas être trop profonds dans le cas d’un captage vertical, et la distance entre votre source et votre PAC hydrothermique ne devra pas être trop longue dans le cas d’un captage horizontal. En effet, ce qui vous fera consommer de l’énergie sera le fait de ramener l’eau jusqu’à votre système, si cette distance est trop longue, vous consommerez plus. Votre COP serait ainsi moins élevé et votre PAC moins rentable. Pour être sûr de vos choix, les professionnels réalisant votre projet avec vous sauront vous faire bénéficier de leur expérience et leur savoir-faire.

Les avantages de votre PAC eau-eau

Disposer d’une pompe à chaleur hydrothermique présente plusieurs avantages. Le premier d’entre eux sera de vous permettre de réaliser des économies conséquentes. En effet, l’eau souterraine conservant une température stable tout au long de l’année, elle se maintient entre 7 et 12 degrés même en hiver. Vous utiliserez donc moins d’énergie pour obtenir la température que vous souhaitez dans votre logement. C’est cette particularité qui permet à la PAC eau-eau de bénéficier du meilleur rendement sur le marché des pompes à chaleur.

La chaleur captée étant naturelle vous disposerez ainsi d’une énergie verte qui n’aura pas de grand impact sur l'environnement. Cette particularité vous permettra de bénéficier de crédit d’impôt dans le cadre de la transition écologique et ainsi de réduire vos frais d’installation.

Ne contenant que peu de fluide frigorigène, votre pompe à chaleur hydrothermique ne vous demandera que peu d’entretien. Vous devrez faire intervenir un professionnel agréé une fois par an, mais n’aurez pas grand-chose d’autre à faire.

Pour réaliser des économies considérables tout au long de l’année, vous pouvez aussi choisir une pompe à chaleur hydrothermique réversible. Cette dernière vous évitera l’installation d’un climatiseur et vous permettra de rafraichir votre intérieur durant la saison estivale.

Les inconvénients de la PAC eau-eau

Malgré tous ses avantages, les inconvénients de la pompe à chaleur eau-eau doivent toutefois être mentionnés. Le premier d’entre eux semble évident et vous oblige à disposer d’une source d’eau conséquente. Le second inconvénient réside dans les coûts d’installation qui peuvent paraitre particulièrement onéreux. Cependant, il faut bien comprendre que les forages nécessaires à la réalisation des puits de votre pompe à chaleur eau-eau, sont responsables de cet allongement de la facture. En effet, selon la profondeur nécessaire et la composition de votre sol chaque forage pourra être différent. Un sol rocheux, par exemple, ne sera pas idéal si vous avez besoin d’un puits d’aspiration et d’un puits de restitution.

Ces forages seront aussi l’objet du troisième inconvénient de la PAC eau-eau. En effet, ils nécessiteront des gros travaux qui peuvent être un véritable encombrement. Toutefois, cela n’est que passager et ne gâche en rien tous les avantages obtenus une fois l’installation de votre pompe à chaleur eau-eau terminée.

Article suivant