Pompe à chaleur pour piscine

1 septembre 2020
Installer une pompe à chaleur pour sa piscine permet de profiter d’une eau à une température optimale toute l’année. La pompe à chaleur constitue d’ailleurs la solution de chauffage pour piscine la plus utilisée. Il existe différents modèles de pompes à chaleur pour piscine, permettant ainsi à chacun de disposer d’une solution de chauffage piscine économique et écologique, que l’on possède une piscine en dur ou une piscine hors sol, de petite ou de grande superficie. Découvrons en détails les différents types de pompe à chaleur pour piscine, leurs principaux critères, l’installation et les coûts à prévoir.

Pompe à chaleur pour piscine : caractéristiques

Il existe deux types de pompe à chaleur pour piscine : la pompe à chaleur sol/eau et air/eau. Les pompes à chaleur géothermique pour piscine exigeant des travaux complexe et entraînant des coût d’installation importants, elles sont généralement installées dans des logements neufs et servent également de système de chauffage pour l’intérieur d’un logement. Si l’on dispose déjà d’une pompe à chaleur géothermique pour chauffer la maison, celle-ci peut toutefois également être utilisée comme moyen de chauffage pour la piscine. Les pompes à chaleur plus particulièrement destinées au chauffage des piscines sont plutôt de type air-eau. Les pompes à chaleur piscine air/eau se présentent sous deux types :

  • La pompe à chaleur piscine horizontale : elle possède une forme rectangulaire et comporte un ventilateur sur sa face avant et un tuyau d’évacuation de l’air froid sur sa face arrière. Toutefois, cette configuration présente un inconvénient : la position du ventilateur augmente les nuisances sonores de l’appareil, ainsi que la perception de l’air froid rejeté par le ventilateur.
  • La pompe à chaleur piscine verticale : à la différence de l’horizontale, le ventilateur d’une pompe à chaleur piscine verticale est placé sur le dessus du dispositif. Ce type de pompe à chaleur est généralement plus imposant, mais il produit moins de nuisances sonores et l’on ressent moins l’air froid qui s’en échappe.

À l’instar des pompes à chaleur résidentielles, le circuit d’une pompe à chaleur piscine est composé d’un évaporateur, d’un compresseur, d’un condenseur et d’un détendeur. Les pompes à chaleur piscine vont puiser les calories contenues dans le sol ou dans l'air et les transmettent, via le compresseur, à un fluide frigorigène qui se vaporise suite à cet apport calorifique. Après avoir été compressé, ce fluide se réchauffe et se condense, pour redevenir liquide et transférer sa chaleur à l'eau de la piscine. Le fluide est finalement détendu et prêt à recommencer un cycle.

Pompe à chaleur pour la piscine : critères de choix

Le calcul de la puissance de la pompe à chaleur piscine doit être réalisé en fonction des critères suivants :

  • La puissance calorifique de la pompe à chaleur piscine, calculée selon le climat de la région et le volume d’eau de la piscine. Elle s’exprime en kilowatts et détermine le temps de montée en température. La pompe à chaleur piscine idéale doit pouvoir garantir la montée en température de l’eau de votre bassin de 2 à 3 degrés par jour. Plus la puissance est élevée, plus votre piscine sera chauffée rapidement.
  • Le Coefficient de Performance (COP) qui désigne le rapport entre la puissance que la PAC consomme et celle qu’elle restitue pour le chauffage de la piscine. Plus le COP indiqué est élevé, plus ce rapport est bon. Généralement, les fournisseurs indiquent le COP d’une pompe à chaleur piscine pour 15 °C.
  • Le climat de votre région : l’écart de température entre l’air ambiant et l’eau de la piscine influe également sur le rendement de la pompe à chaleur piscine. Le climat peut être déterminant dans le calcul de la puissance de votre pompe à chaleur piscine.
  • Le débit d’eau : une pompe à chaleur se raccorde au système de filtration votre piscine. Pour un rendement optimal, le débit de ce dernier doit être adapté à celui de la pompe à chaleur.
  • Le niveau sonore de la pompe à chaleur en fonctionnement. Il s’exprime en dB à X mètres (exemple : 34 dB à 10 m, 57 dB à 1 m). Un niveau sonore acceptable est primordial lorsque l’on souhaite se détendre près du bassin.
  • Compatibilité avec le traitement désinfectant. L’équipement de votre pompe à chaleur doit être compatible avec le traitement de votre piscine. En effet, un traitement au chlore, au sel ou aux UV peut endommager certains dispositifs.
  • Le mode de dégivrage : la plupart des pompes à chaleur possèdent une fonction de dégivrage automatique. Dans le cas contraire en cas de températures inférieures à 10 °C, cela peut poser problème : les composants de la pompe risquent de givrer et de ne plus fonctionner.
  • Les normes qualité : afin de garantir la rentabilité de l’investissement, mieux vaux opter pour une PAC piscine répondant aux normes de qualité en vigueur. Les professionnels garantis RGE proposent des pompes à chaleur piscine labellisées NFPAC pour la France, EHPA et Eurovent pour l’Europe.
  • La pompe à chaleur piscine réversible : elle rafraîchit l’eau de la piscine lorsque les températures extérieures sont caniculaires, ce qui constitue un avantage dans les régions les plus chaudes.

Installation d’une pompe à chaleur piscine dans un abri

La pompe à chaleur est raccordée au système de filtration après le filtre, et avant un système de traitement éventuel, grâce à un disjoncteur différentiel by-pass pour qu’elle soit autonome et qu’elle puisse ainsi être court-circuitée en cas de problème.

La pompe à chaleur piscine doit être installée dans un local technique, pour qu’elle soit protégée des intempéries, mais également pour diminuer les nuisances sonores. Dans l'idéal, les abris pour pompe à chaleur piscine doivent être situés entre 5 et 10 mètres du bassin, sous la ligne d'eau, pour optimiser le système de filtration et éviter toute dissipation de chaleur entre la piscine et la pompe. Comme la pompe va prélever la chaleur de l’air, mieux vaut placer votre abri pour pompe à chaleur piscine du côté le plus chaud de vote habitation, au sud et à l'abri des vents dominants. L’abri pour PAC piscine doit être aéré et étanche, il est important de laisser un espace bien ventilé derrière la pompe à chaleur (50 cm minimum) et de ne pas l’enclaver. L'idéal est de positionner la PAC sur une base solide, surélevée avec des patins en caoutchouc pour atténuer les vibrations et faciliter l'écoulement de la condensation. Un abri pour pompe à chaleur piscine isolé permet également d’atténuer les nuisances sonores. Il est également préférable de ne pas placer la base de la pompe à plus de 30 cm au-dessus de la surface de l'eau de la piscine, sous risque que le circuit subisse une pression permanente proportionnelle à la différence de hauteur.

Pour profiter de votre piscine en toute saison, la pompe à chaleur piscine est le système de chauffage piscine qui offre le meilleur rendement. Son installation, peut être réalisée par un particulier, mais en cas de doute, mieux vaut demander conseil auprès de professionnel, tout du moins pour le calcul de la puissance de pompe à chaleur piscine nécessaire.

Article suivant