La pompe à chaleur eau/eau

3 juin 2020
Vous avez envie de faire des économies d’énergie ? Les pompes à chaleur vous paraissent être une bonne option, mais entre les différents modèles, les différents systèmes, vous ne savez plus à quel Saint vous vouer. Nous vous proposons donc aujourd’hui de vous pencher sur les pompes à chaleur hydrothermiques. Découvrez plus en détails de quoi il s’agit et les modes de fonctionnement correspondant.

Qu’est-ce qu’une PAC eau-eau ?

Une pompe à chaleur hydrothermique, aussi appelée PAC eau-eau, capte la chaleur de l’eau sous terre. Cette eau présente un grand avantage pour votre installation, car elle se maintient à des températures qui oscillent entre 7 °C et 12 °C en hiver et vous offre une régularité non négligeable.

Dans son fonctionnement, la PAC eau-eau reste assez similaire aux pompes à chaleur géothermiques et aérothermiques. Une fois que l’eau est puisée, un compresseur fait augmenter la pression, donc la chaleur de la source d’alimentation en eau. Un détendeur baisse la température de l’eau pour créer de la vapeur. Cela permettra de reprendre un nouveau cycle de chauffe. Un évaporateur permet au fluide frigorigène de passer de l’état liquide à l’état gazeux. Le condenseur, quant à lui, chauffe l’eau présente dans le circuit grâce au passage du fluide frigorigène. Un échangeur intermédiaire fonctionnera avec de l’eau glycolée qui passera entre l’eau puisée et l’évaporateur pour que la PAC soit protégée du tartre et de la corrosion.

Votre PAC eau-eau peut ainsi vous faire dépenser quatre fois moins d’énergie pour votre chauffage et l’eau chaude sanitaire de votre logement.

Une PAC eau-eau correspondra-t-elle à vos besoins ?

Pour qu’une pompe à chaleur hydrothermique soit parfaitement fonctionnelle chez vous, vous devrez commencer par faire évaluer par des professionnels la quantité et la qualité de la source d’eau que vous souhaitez utiliser. Selon la provenance de cette eau, gisement souterrain, source ou nappe phréatique, une autorisation devra être demandée à la Direction Régionale de l’Industrie de la Recherche et de L'Environnement. Le forage et l’installation de votre PAC devront aussi obligatoirement être effectués par des professionnels.

Si au départ une PAC eau-eau est un réel investissement, il est bon de savoir qu’il existe des modèles de pompe à chaleur hydrothermique réversible. Cela veut dire que vous pourrez vous chauffer en hiver, mais aussi vous rafraichir en été. De plus, ce type de PAC ne demande pas un entretien excessif. Sachant qu’il n’y a aucune combustion, vous pourrez dire adieu aux frais de ramonage et aux suies salissantes. Votre installateur devra toutefois procéder à une vérification d’usage une fois par an lors d’une brève visite.

Quel budget prévoir pour votre PAC eau-eau ?

L’installation d’une pompe à chaleur hydrothermique est un véritable investisssement. S’il faut compter en moyenne 23 000 € TTC pour l’ensemble de l’installation, ce coût est rapidement amorti en quelques années. En effet, avec un COP de 4, votre pompe à chaleur hydrothermique consommera bien moins d’énergie qu’elle n’en produira. Vous réaliserez de véritables économies dès sa mise en fonction.

Qu’est-ce que le COP d’une pompe à chaleur hydrothermique ?

Le COP est un sigle pour désigner le coefficient de performance de votre pompe à chaleur. Cet indicateur prend en compte le nombre de kilowatts consommés par heure et le nombre de kilowatts créés sur la même période. Pour une pompe à chaleur hydrothermique, ce rapport est de 4. Cela veut dire que votre PAC consomme à peine 1 kw·h et en restitue 4. C’est un très bon score. Cette indication vous montre, par exemple, qu’une pompe à chaleur hydrothermique est très performante en comparaison des autres systèmes comme la pompe à chaleur aérothermique ou géothermique.

Comment faire installer votre PAC eau-eau ?

Avant d’installer votre pompe à chaleur hydrothermique, vous devrez choisir votre méthode de captage en fonction de votre alimentation en eau. 3 solutions s’offrent à vous. Le captage horizontal permet à l’eau de se déplacer dans des tubes en polyéthylène qui forment des boucles enterrées dans votre terrain privé.

Le captage sur une eau de nappe, quant à lui, permet de pomper l’eau d’une nappe phréatique puis de la rejeter en aval du lieu de puisage.

Le captage vertical permet de fonctionner en circuit fermé en prélevant l’eau dans un puits dont la profondeur peut aller de 50 à 100 mètres.

Il n’y a pas de mauvaise méthode. Celle qui sera la plus adaptée à la configuration de votre habitation et à votre source d’eau s’imposera d’elle-même. En cas d’hésitation, le professionnel que vous aurez choisi pour vous accompagner dans votre projet saura parfaitement vous conseiller le système le plus rentable et le plus adapté.

Pourquoi choisir une pompe à chaleur hydrothermique réversible ?

Une pompe à chaleur hydrothermique peut être réversible. Cela veut dire qu’elle chauffera votre logement et votre eau chaude sanitaire durant la saison hivernale, mais aussi qu’elle pourra vous rafraichir en été si vous disposez d’un parquet chauffant. Devant les conditions climatiques et les canicules qui se répètent chaque année, cela représente un gain de confort non-négligeable. Il est bon de noter que le rendement de ce système de climatisation est généralement supérieur à celui obtenu avec une PAC air-air ou air-eau. Mieux vaut donc investir dans ce système dès le départ pour éviter les frais liés à un changement de matériel.

Article suivant