Tout savoir sur la géothermie sol eau

7 octobre 2020
La géothermie consiste à puiser directement l’énergie naturellement emmagasinée dans le sol, afin de la redistribuer aux différents émetteurs de chauffage d’un logement. Bien qu’il possède un coût d’achat élevé, ce mode de chauffage est non seulement l’un des plus écologiques, mais il est également l’un des plus économiques. Il existe actuellement deux types de pompe à chaleur pour le chauffage géothermique sur le marché : la géothermie sol/eau et la géothermie sol/sol. Nous allons nous intéresser ici la pompe à chaleur géothermique sol/eau, afin de vous fournir en détail toutes les informations dont vous avez besoin si vous envisagez l’installation d’un système de chauffage géothermique et que vous souhaitez installer une pompe à chaleur de ce type dans votre logement ou pour votre piscine.

Le chauffage géothermique sol/eau c’est quoi ?

La pompe à chaleur sol/sol va puiser l’énergie présente dans le sol pour la restituer à l’intérieur de la maison, généralement via un plancher chauffant, tandis que la pompe à chaleur sol/eau, qui représente le système le plus répandu, va utiliser la température du sol afin de chauffer l’eau d’un système de chauffage plus traditionnel, ainsi que celle utilisée au niveau des sanitaires. La pompe à chaleur géothermique sol/eau va permettre d’alimenter l’ensemble du système de chauffage d’un logement et est ainsi capable d’assurer la production d’eau chaude sanitaire et d’alimenter des radiateurs ou des ventilo-convecteurs. La géothermie sol/eau constitue également une excellente pompe à chaleur pour piscines. Contrairement à la pompe à chaleur sol/sol qui fonctionne en circuit simple, la pompe à chaleur géothermique sol/eau est ce que l’on appelle un procédé mixte, puisque son fonctionnement est basé sur deux circuits différents.

Comment fonctionne une pompe à chaleur géothermique sol/eau ?

La géothermie sol/eau fonctionne à l’aide de capteurs enfouis horizontalement ou verticalement dans le sol. Ceux-ci captent la chaleur de la terre et la diffusent à travers le logement par le biais d’émetteurs de chaleur, via un circuit d’eau chaude souterrain. La température de la chaleur géothermique n’étant pas assez élevée pour garantir le confort thermique au sein d’un logement, le fonctionnement d’une pompe à chaleur sol/eau repose sur deux circuits différents. Dans un premier temps, les calories de chauffage sont extraites du sol grâce au liquide frigorigène qui circule dans les capteurs. Dans un second temps, un échangeur ou condenseur va transmettre la chaleur au système de chauffage. Le circuit de captage de la pompe à chaleur géothermique est parcouru par un fluide caloporteur composé d’eau glycolée pour éviter qu’il ne gèle. Ce dernier absorbe les calories contenues dans le sol pour les transmettre à la pompe à chaleur, qui elle, va utiliser un fluide frigorigène pour transférer ces calories à l’eau du système de chauffage.

Concrètement, le processus se déroule comme suit :

  1. Un évaporateur vient capter la chaleur contenue dans le sol, puis la retransmet au fluide frigorigène.
  2. En se réchauffant, le liquide frigorigène se transforme en gaz.3. Un compresseur absorbe alors le gaz frigorigène et le comprime. Ce procédé de compression réchauffe encore le gaz, qui va donc atteindre une température élevée sous haute pression.
  3. Un compresseur absorbe alors le gaz frigorigène et le comprime. Ce procédé de compression réchauffe encore le gaz, qui va donc atteindre une température élevée sous haute pression.
  4. Un condenseur va ensuite récupérer le gaz frigorigène se trouvant sous haute pression et transmettre à sa chaleur à l’eau circulant au sein de votre système de chauffage, de votre ballon d’eau ou de votre piscine.
  5. Pour finir, le gaz frigorigène retrouve sa forme liquide en se refroidissant et un détenteur permet de réduire sa pression élevée.
  6. En circuit fermé, l’évaporateur aspire de nouveau le liquide frigorigène et le cycle reprend depuis le début. La chaleur du chauffage géothermique sol/eau est ainsi produite à hauteur de 80% par de l’énergie renouvelable.

La pompe à chaleur sol/eau pour piscines

Fonctionnement et installation d’une pompe à chaleur piscine

Bien que la pompe à chaleur aérothermique air/eau soit actuellement le type de PAC le plus utilisé pour le chauffage des piscines, il existe toutefois un autre type de pompe à chaleur piscine : la pompe à chaleur géothermique sol/eau. Cette dernière est tout aussi écologique et économique que la PAC piscine air/eau, mais elle présente l’avantage d’être moins dépendante des conditions météorologiques, tout en étant également moins bruyante. Elle permet de prolonger l’utilisation de la piscine, tout en offrant un bien meilleur rendement que les autres types de chauffage pour piscine existant et bien sûr en réduisant la facture d’électricité. Vous pouvez tout à fait prévoir l’installation d’une pompe à chaleur géothermique incluant l’option de chauffage de votre piscine, mais vous pouvez tout aussi bien ajouter l’option piscine à une pompe à chaleur déjà installée. Pour ce faire, il suffit de coupler un échangeur thermique à votre pompe à chaleur, qui sera alors raccordé au système de pompage et de filtration de la piscine. Qu’elle soit neuve ou déjà installée, la pompe à chaleur doit être préalablement dimensionnée pour chauffer la piscine en plus de la maison. La PAC piscine peut fonctionner de manière simultanée, en même temps qu’elle chauffe la maison, elle peut également chauffer alternativement le logement et la piscine, ou bien elle peut avoir un fonctionnement autonome et être ainsi indépendante du chauffage de la maison.

Choix de la pompe à chaleur piscine géothermique

Pour sélectionner la pompe à chaleur piscine la plus adaptée à vos besoins, il existe certains facteurs à prendre en compte, dont notamment :

  • Le volume d’eau du bassin de votre piscine et la température d’eau souhaitée.
  • La puissance de la pompe à chaleur piscine qui déterminera le temps qu’il faut à la PAC piscine pour monter en température. Il faut toutefois veiller à ne pas opter pour une pompe à chaleur surpuissante, sous peine de gaspiller de l’énergie.
  • Le Coefficient de Performance (COP), c’est-à-dire le rapport entre la puissance que la PAC consomme et celle qu’elle restitue. Une bonne pompe à chaleur piscine possède un COP d’au moins égal à 3-4. Plus le COP sera élevé, plus la PAC piscine sera performante.
  • Le débit d’eau possède également un impact sur le rendement optimal de la pompe à chaleur piscine. Il doit être adapté au volume d’eau de votre piscine.
  • Si vous habitez dans une région au climat chaud, vous pour également opter pour une pompe à chaleur pour piscine réversible, qui assurera le rafraîchissement de l’eau de votre piscine.

Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur la géothermie sol/eau, que ce soit pour le chauffage géothermique de votre maison, ou encore de votre piscine. Sachez tout de même que si vous optez pour ce mode de chauffage écologique, il vaut mieux s’adresser de préférence à un professionnel pour le choix et l’installation de votre pompe à chaleur géothermique sol/eau. Afin de continuer à vous assister dans votre démarche, vous pouvez faire une demande de devis gratuite à travers nos formulaires. Nous nous ferons un plaisir de vous mettre en lien avec les meilleurs professionnels certifiés. Si vous avez besoin de plus d'informations, vous pouvez également découvrir plus d'articles autour de ce sujet en parcourant ce site web.

Article suivant