Pompe à chaleur hydrothermique : Sources

9 juillet 2020
Lorsque l’on choisit de faire installer une pompe à chaleur hydrothermique, il faut impérativement disposer d’une source d’eau. Mais comment savoir si cette source d’eau est suffisante ? Quel type de captage choisir pour rendre sa PAC eau-eau la plus efficace possible ? Quelles démarches administratives faut-il entreprendre ? Nous répondons dès maintenant à vos questions.

Comment savoir si votre source d’eau convient pour une pompe à chaleur hydrothermique ?

Qui dit pompe à chaleur hydrothermique dit aussi source d’eau. Pour alimenter votre PAC eau-eau, vous devrez donc disposer d’un point d’eau à proximité de votre logement pour effectuer le forage ou l’installation nécessaire au bon fonctionnement de votre équipement. Ce dernier peut être une nappe phréatique, un cours d’eau ou même un lac. La seule condition indispensable sera que cette source d’eau ait un débit suffisant pour se renouveler de manière perpétuelle.

Pour savoir si ce point d’eau ou cette source conviendront à vos envies, vous devrez faire appel à un professionnel du domaine qui évaluera les capacités de la source choisie. Cet hydrologue effectuera une étude de la source d’eau choisi et vous dira ensuite si votre projet est réalisable ou non. L’avis de ce dernier sera aussi très important lorsque vous devrez demander l’autorisation de forage aux autorités compétentes.

Quel type de captage choisir pour une PAC eau-eau ?

Si vous disposez d’un puits déjà existant, il pourra certainement être utilisé pour capter l’eau dans votre source, si sa profondeur est comprise entre 30 et 100 mètres. Si vous n’avez pas cet avantage, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Dans le cas d’un captage horizontal, l’eau sera pompée dans votre source, puis circulera dans des boucles en polyéthylène, pour finalement atteindre votre pompe à chaleur hydrothermique. Ces mêmes boucles seront enfouies à une profondeur de 60 centimètres minimum dans votre terrain privé. L’eau circulera donc en circuit fermé.

Si vous optez pour un captage vertical, l’eau circulera aussi en circuit fermé. Cependant, un puits devra être foré par des professionnels agréés du domaine. La profondeur de votre puits devra être comprise entre 50 et 100 mètres. Là aussi, des boucles en polyéthylène permettront à l’eau d’atteindre le circuit de votre PAC eau-eau.

Votre troisième choix est certainement le plus écologique, mais aussi le plus coûteux de tous. Si vous utilisez l’eau d’une nappe phréatique, il est conseillé de faire réaliser 2 puits de forage. Le premier puits pompe l’eau dans votre source pour la faire circuler dans votre pompe à chaleur hydrothermique. L’eau retourne ensuite à la nappe phréatique via le deuxième puits, situé au minimum à 20 mètres en amont du premier. Cette solution présente un avantage non-négligeable en vous assurant de toujours renouveler l’eau présente dans votre nappe phréatique.

Pour chacune de ces méthodes de captage, nous vous recommandons de bien étudier votre terrain et la distance entre vos points de pompage et le lieu d’installation de votre PAC eau-eau. En effet, plus la distance entre ces deux points sera grande, plus vous consommerez d’énergie pour alimenter votre pompe à chaleur hydrothermique. Mieux vaut donc limiter cette distance tout en respectant la réglementation sur l’éloignement minimal possible entre votre habitation et votre lieu de pompage.

Quelles démarches devez-vous entreprendre pour installer une pompe à chaleur hydrothermique ?

Avant d’envisager la moindre installation, vous devrez faire réaliser une étude de faisabilité. Cette étape indispensable vous permettra de savoir précisément vers quel modèle de pompe à chaleur vous diriger, la puissance et les dimensions de cette dernière, le lieu d’installation idéal et le rendu que vous pourrez en attendre. La démarche présente un autre avantage. Si votre habitation n’est pas suffisamment isolée ou si des améliorations peuvent encore renforcer le rendu de votre PAC eau-eau, vous en serez informé par cette étude et pourrez donc réaliser quelques travaux avant de faire installer votre pompe à chaleur hydrothermique. Pour réaliser cette étude, vous devrez faire appel à un véritable professionnel certifié de l’étude thermique des lieux d’habitation.

Pour installer votre pompe à chaleur, vous devrez faire appel à un professionnel du domaine. Cela n’est pas obligatoire, mais devant l’ampleur des travaux, mieux vaut profiter de l’expérience et du savoir-faire de ce corps de métier. De plus cela vous permettra certainement de ne pas être bloqué dans vos demandes d’autorisation de pauses des capteurs thermiques.

Car en effet, selon le type de captage choisi, vous devrez demander une autorisation. Pour les capteurs horizontaux, c’est à votre mairie que vous devrez vous adresser. Cette dernière vérifiera que votre projet est en conformité avec les divers arrêtés préfectoraux et municipaux.

Pour les capteurs verticaux, c’est une autre affaire. Ces derniers font partie des forages à usage domestique. En plus d’une vérification de conformité par votre mairie, vous devrez effectuer une déclaration auprès de la Direction Régionale de l’Industrie de la Recherche et de L'Environnement. Vous devrez ensuite effectuer une déclaration d’ouvrage Dans un délai maximal d’un mois avant le début de vos travaux.

Les autres avantages d’une pompe à chaleur hydrothermique

En choisissant d’installer une PAC eau-eau, vous pouvez aussi choisir un modèle de pompe à chaleur hydrothermique réversible. Si ce dernier vous permet de chauffer votre logement en hiver, il sera aussi parfait pour vous rafraichir en été. En tenant compte des dernières années aux étés caniculaires, vous gagnerez en confort sans installation ou dépense supplémentaire. N’hésitez pas non plus à vous renseignez sur les différentes aides ou primes proposées par l'État pour la pose d’une pompe à chaleur hydrothermique.

Article suivant