Pompe à chaleur hydrothermique : quels sont les coûts ?

1 juillet 2020
Lorsque l’on choisit de faire installer une pompe à chaleur hydrothermique, on fait un réel investissement. Dépenser pour faire des économies peut paraitre contre-productif. Mais dans le cas d’une installation de PAC eau-eau, vous amortissez votre dépense rapidement. Mais à combien s’élève votre investissement de départ ? Quel budget faut-il prévoir ? Et à long terme, combien coûte l’entretien d’une PAC eau-eau ? Nous vous proposons de découvrir les réponses à toutes ces questions dès maintenant.

Quel budget faut-il prévoir pour installer une pompe à chaleur hydrothermique ?

Pour connaître le prix exact de l’installation d’une pompe à chaleur pour votre logement, vous devrez faire effectuer un devis par un professionnel. Mais nous pouvons d’ores et déjà vous fournir une idée approximative des coûts que cela représente.

Il faut aussi noter que selon le type de capteurs dont vous aurez besoin, le prix changera. En effet, si pour une pompe à chaleur hydrothermique à capteurs horizontaux il faut compter un budget compris entre 10 000 € et 18 000 € sans la pose, les chiffres grimpent de 15 000 € à 20 000 € toujours sans pose pour des capteurs verticaux.

Selon le modèle exact de PAC eau-eau que vous choisirez, selon la configuration de votre terrain et les différents travaux effectués, les prix peuvent énormément varier. Ce qui est certain, c’est qu’ensuite, vous pourrez profiter d’un système de chauffage et d’eau chaude sanitaire qui vous coutera très peu. Votre investissement sera amorti assez rapidement et vous réaliserez alors de vraies économies sur votre énergie. Plus votre logement sera grand, plus les pompes à chaleur hydrothermiques seront d’ailleurs conseillées. Le coût pour une maison de 200 m2, par exemple, pourra facilement monter au-dessus de la barre des 20 000 €, mais vous disposerez d’un système avec un COP supérieur à 3 et aurez donc droit à certaines aides de l'État qui vous permettront de payer moins ou de bénéficier ensuite d’un crédit d’impôts.

Pourquoi le prix change autant entre des capteurs verticaux et des capteurs horizontaux ?

Lorsque vous choisissez de faire installer une pompe à chaleur hydrothermique à capteurs verticaux, les professionnels engagés vont devoir forer un ou deux puits pour arriver jusqu’à la source d’eau choisie. Cette action augmente le prix de la facture finale. Plus le puits est profond, plus vous devrez investir. Il faut toutefois bien noter que cette méthode est celle qui vous permettra de faire le plus d’économie par la suite, il ne faut donc pas la mettre de côté immédiatement. Les performances de la PAC eau-eau sont largement démontrées depuis plusieurs années, leur intérêt environnemental et économique est lui aussi largement reconnu.

Dans le cas d’une PAC eau-eau à capteurs horizontaux, c’est la distance entre votre point de captage et le point d’installation de votre pompe à chaleur qui pourra faire grimper la facture. Plus il y a de distance à parcourir, plus il faudra de boucles de raccordement enterrées.

Combien coûte l’entretien annuel d’une PAC eau-eau ?

Depuis 2017, l’entretien de votre pompe à chaleur doit être effectué obligatoirement par un professionnel une fois par an, si le fluide frigorigène contenu est supérieur à 2 kilos. Ce dernier devra d’ailleurs vous fournir une attestation pour garantir que vous avez bien fait le nécessaire auprès de votre assurance. Pour les PAC eau-eau réversible, l’entretien obligatoire doit être effectué tous les 5 ans si la puissance est supérieure à 12 kW.

Tout comme pour les chaudières et les cheminées, les pompes à chaleur hydrothermiques doivent être entretenues de manière régulière. Une fois par an, vous devrez donc faire intervenir une société spécialisée et agréée en Préfecture pour la manipulation des fluides frigorigènes. Selon le modèle dont vous disposez et la superficie de votre logement, cela vous coûtera plus ou moins cher. Il faut compter, en moyenne, entre 170 € et 200 € TTC.

Le grand avantage des pompes à chaleur hydrothermique est l’absence de combustion. Le professionnel chargé de l’entretien vérifiera l’état général de votre installation, mais aussi l’état de chaque pièce de votre circuit. L’étanchéité du circuit frigorifique sera lui aussi contrôlé pour éviter la moindre fuite. Il vérifiera aussi les performances et le capteur de votre installation. En cas de besoin, il remplacera les pièces usagées pour garantir le bon fonctionnement de votre installation. Pour réduire les coûts, il peut être avantageux de souscrire à un contrat d’entretien auprès d’une entreprise certifiée. Vous pourrez ainsi, selon les professionnels et les contrats proposés, bénéficier d’avantages sur le prix de la main d'œuvre ou sur les temps d’intervention en cas de pannes.

De votre côté, tout au long de l’année, vous pouvez entretenir votre PAC eau-eau par des gestes simples. En veillant au bon état de vos radiateurs ou de votre parquet chauffant, en les dépoussiérant régulièrement, vous protégez votre installation de défaillance. Vous pouvez aussi vérifier que la pression présente dans votre circuit soit suffisante. N’hésitez pas à contacter un professionnel si vous repérez la moindre fuite.

Comment réduire le coût d’installation d’une pompe à chaleur hydrothermique ?

Pour que votre PAC eau-eau vous reviennent moins cher, sachez que vous pouvez facilement bénéficier des différentes aides de l'État visant à la transition énergétique française. Que ce soit sous la forme d’un crédit d’impôt ou d’une aide directe, vous pourrez alléger le montant total de votre facture. Il est aussi bon de savoir que certaines régions viennent en aide aux propriétaires décidant d’investir dans des systèmes de chauffage écologique. Pour savoir si vous avez droit à un coup de pouce supplémentaire, n’hésitez pas à vous renseigner auprès du Conseil Général de votre lieu de résidence dès que vous commencerez à établir des devis.

Article suivant