Coefficients de performance : comment s’y retrouver

10 septembre 2020
Vous envisagez des travaux de rénovation énergétique ? Votre choix se porte sur un chauffage économique de style pompe à chaleur. Comme pour tout équipement, les prix des pompes à chaleur varient selon les modèles et selon les coefficients de performance. Alors comment s’y retrouver pour bien acheter sa pompe à chaleur selon les COPs ?

Coefficients de performance : qu’en est-il ?

Le coefficient de performance d’une pompe à chaleur, également désigné par les lettres COP, est le quotient de la chaleur produit par rapport au travail fourni. Pour faire encore plus clair, on pourrait dire qu’il répond à la question ; quelle sera l’énergie restituée pour une quantité consommée ? Si ce coefficient vous est donné lors de l’achat de votre pompe à chaleur, il convient de savoir l’interpréter avant de se lancer dans l’achat de votre équipement de chauffage. C’est pour cela qu’il est incontournable dans un projet de rénovation énergétique et pour savoir si l’on est en présence ou non d’un chauffage économique.

Les différents types de COP :

Plusieurs COPs existent pour vous permettre de vous y retrouver au moment de faire votre choix pour votre pompe à chaleur. Outre le prix d'une pompe à chaleur, vous devrez également rechercher les indications suivantes :

  • Le COP constructeur : c’est le ratio qui est mesuré par l’entreprise de construction dans ses laboratoires. C’est le COP de la pompe à chaleur avec un rapport de l’énergie thermique / énergie consommée. Il prend comme valeur de référence une température extérieure à 7° et une température d’eau chaude à 35°.
  • Le COP système : ou COP global est le coefficient de performance de l’ensemble de l’installation y compris les auxiliaires permanents et l’appoint électrique en énergie directe ou dégivrage hiver.
  • Le COP annuel : ce coefficient correspond à la mesure sur un an de la performance de la pompe dans un contexte donné. C’est l’indicateur de performance le plus fiable.
  • Le SCOP est un indicateur sur une saison de chauffe avec des températures de test correspondant à 10°C, -7°C, 2°C, 7°C et 12°C.

Rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin de calculer les coefficients pour pouvoir choisir votre pompe à chaleur dans le cadre de votre rénovation énergétique. Ceux-ci sont donnés par l’étiquette énergétique. Comme pour les autres appareils, l’indice va de la lettre A à G, la lettre G étant la moins performante. Un COP devient satisfaisant à partir de la lettre D soit 3.20 ≥ COP > 2.40.

Quel COP pour sa pompe à chaleur ?

Les prix des pompes à chaleur varient bien évidemment en fonction de la performance énergétique et selon qu’il s’agit d’une PAC air/air ou air/eau. Néanmoins, au moment de l’achat de sa pompe à chaleur, le COP sera déterminant pour le choix du modèle. Pour savoir si votre pompe à chaleur sera performante en termes de rénovation énergétique, il conviendra de s’orienter vers un modèle de pompe à chaleur avec un COP supérieur à 3. C’est-à-dire que pour une consommation de 1kWh d’électricité, votre pompe à chaleur produira 3 kWh de chauffage. Donc plus le COP est important et plus vous serez en présence d’un chauffage économique.

Bien choisir sa pompe à chaleur

Parmi tous les coefficients de performance, il faut également tenir compte d’un coefficient de saisonnalité pour savoir si vous êtes en présence d’un chauffage économique ou pas. Cet indice s’exprime en pourcentage. Cela permet aussi de mettre en valeur des appareils qui fonctionnent bien quelle que soit la température extérieure, sans parler du prix d'une pompe à chaleur.

Si vous optez dans le cadre de votre rénovation énergétique pour un système de chauffage basse température comme un plancher chauffant, un rendement de 175% voir 190% sera le gage d’un bon appareil. Si vous optez pour un système de chauffage par radiateurs, un bon appareil affichera un rendement de plus de 120%.

Choisir un COP élevé pour un maximum d’économies

Au moment de l’achat de votre pompe à chaleur, mieux vaut ne pas vous arrêter sur le prix d'une pompe à chaleur, mais plutôt sur son COP. En effet, c’est lui qui vous permettra de savoir si vous allez faire un maximum d’économies ou pas. Alors, comment être sûr d’avoir un chauffage économique ? En choisissant un COP élevé sachant que si vous tournez avec des COP de 3.5 - 4 vous serez déjà dans le top de la performance.

Choisir un COP élevé pour accéder aux aides financières

Faire l’acquisition d’une pompe à chaleur entre pleinement dans les panels de travaux en faveur de la rénovation énergétique. De ce fait, cela signifie que vous pouvez bénéficier d’une aide financière sous forme de crédit d’impôt pour pouvoir procéder à l’achat et à la pose d’un chauffage économique.

L’obtention du crédit d’impôt sera lié de façon intrinsèque aux performances énergétiques de votre pompe à chaleur. Ainsi, plus le COP sera élevé et plus votre PAC sera considérée comme efficace en termes de d’économie d’énergie. En d’autres termes, si un COP élevé vous garantit un chauffage économique et de réelles économies d’énergies, c’est également votre ticket d’entrée pour accéder aux aides financières. Ainsi, si vous désirez obtenir un crédit d’impôt, mais aussi pouvoir déposer des demandes de subvention auprès de l’ANAH et pouvoir prétendre à l’eco-prêt zéro, la TVA à taux réduit ou encore bénéficier des certificats d’économies d’énergie, il vous faut choisir un COP à 3 minimum.

Article suivant