PAC air/air, l’aérothermie au service de votre bien-être

7 octobre 2020
La pompe à chaleur air/air, qui fait partie des PAC aérothermiques, ne cesse de séduire les Français, que ce soit les particuliers ou le secteur professionnel. Plusieurs raisons expliquent le succès grandissant de ce mode de chauffage : les aides de l’état, les économies et le souci de l’environnement. Il est vrai que cette pompe à chaleur présente de nombreux avantages, en plus d’être la moins coûteuse et la plus facile à installer de tous les modèles que l’on trouve sur le marché.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air/air ?

La plus grande qualité d’une PAC air/air est sa simplicité. Son fonctionnement se base sur les calories que l’unité récupère de l’air extérieur, pour les restituer à l’intérieur de l’habitation. C’est l’explication rapide.

Pour détailler davantage, la pompe à chaleur air/ air est composée :

  • d’une unité extérieure ;
  • d’un évaporateur ;
  • d’un fluide frigorigène ;
  • d’un compresseur ;
  • d’un condenseur ;
  • d’un détenteur.

Bien entendu, elle possède également des capteurs et des émetteurs. Une fois que l’air extérieur est aspiré par la PAC, il passe dans l’évaporateur où se trouve le fluide frigorigène. Cela aura pour effet de « vaporiser » ce dernier et lui permettra, une fois dans le compresseur, de se transformer en vapeur haute pression et donc en air plus chaud une fois dans le condenseur. Ainsi, l’air chaud sera distribué dans le logement avant de repartir dans le détenteur pour redevenir un fluide basse pression, puis recommencer le circuit au contact de l’air capté par l’unité extérieure.

Source : Fotolia.com

Les différents types de pompes à chaleur air/air

La pompe à chaleur air/air existe sous différentes formes, ce qui permet de la choisir en fonction de sa maison ou de son appartement.

La PAC air/air mono-split

Ce modèle de pompe à chaleur est le plus basique. Il dispose d’une seule unité intérieure, comprendre une seule sortie d’airpour l’habitation. Elle est conseillée pour les appartements d’une ou deux pièces.

La PAC air/air multi-split

Ici, nous avons affaire à une pompe à chaleur pour les habitations de tailles moyennes, maisons ou grands appartements. Elle peut disposer de cinq modules maximum que l’on peut installer dans les différentes pièces du logement. Ces modules peuvent être réglés et programmés séparément, ce qui est très pratique pour choisir une température différente en fonction de l’utilisation de la pièce (plus basse dans les pièces à vivre et au contraire plus haute dans la salle de bain).

La PAC air/air en gainable

Ce type de pompe à chaleur est destinée aux grandes surfaces d’habitation. Notons que certains font également ce choix pour des raisons esthétiques. La grande différence entre elle et les deux autres modèles, c’est l’unité intérieure d’où part un réseau de gaines afin d’alimenter toutes les pièces de la maison. Plus discret que des modules classiques, les grilles qui laissent passer la chaleur sont également réglables séparément. En revanche, les travaux sont plus importants rendant le coût plus élevé.

La pompe à chaleur air/air réversible, pour un été au frais

Un des atouts les plus plaisants de la pompe à chaleur, tous modèles confondus, c’est sa faculté de se transformer en climatiseur pendant l’été. Il est vrai que c’est fort agréable d’avoir une installation qui chauffe l’hiver et rafraîchit lorsque les beaux jours reviennent. Les PAC air/air vous offre cette possibilité. Néanmoins il faut savoir que cet appareil sera plus cher à l’achat, mais aussi en consommation électrique même si ce n’est pas énorme.

À qui est destinée la pompe à chaleur air/air ?

S’il n’y a pas de profil type pour acquérir une pompe à chaleur, on peut tout même dresser un portrait-robot de l’habitation la plus adéquate pour ce type d’installation. Que ce soit en termes d’économies, de performances ou encore de confort sonore, la pompe à chaleur air/air peut s’adapter plus ou moins à vos exigences. Soyons clairs, il n’y a pas de région idéale pour ce modèle de PAC. Néanmoins, son Coefficient de Performance (COP) est moins grand que les pompes à chaleur géothermiques ou hydrothermiques. Cela s’explique facilement puisque la température de l’air n’est pas constante. Ainsi, en période de grand froid et selon l’endroit où vous vivez, vous aurez besoin d’un chauffage d’appoint. Des convecteurs électriques sont d’ailleurs tout indiqués, puisque contrairement aux pompes à chaleurs air/eau, vous ne pourrez pas la raccorder au chauffage central. De plus, vous ne pourrez pas chauffer l’eau sanitaire. En revanche, vous n’aurez pas besoin de changer votre système de chauffage actuel, ce qui représente là encore une jolie économie. La pompe à chaleur viendra chauffer votre logement en complément de vos radiateurs (ou l’inverse si elle est très performante et que vous vivez dans un climat doux), et vous n’aurez rien à installer, hormis les modules de sorties d’air.

Quelle configuration de terrain pour une pompe à chaleur aérothermique ?

Si de tous les modèles existants, la PAC air/air est la plus simple à installer, il faut tout de même avoir la place pour l’unité extérieure. Vous n’aurez pas forcément besoin d’avoir un terrain, même si c’est toujours mieux, mais il faudra tout de même un endroit à l’extérieur de votre habitation. Rassurez-vous, rares sont les cas où c’est impossible. En revanche, les PAC air/air ont tendance à faire du bruit. Il faut donc les éloigner des fenêtres voisines. De même, si vous êtes en copropriété, mieux vaut se renseigner et obtenir l’autorisation.

Pour résumer, la pompe à chaleur air/air est idéale en tant que chauffage dans les régions où le climat est clément, ou en renfort ailleurs. Elle peut faire office de climatiseur et sera le système le moins onéreux à installer. En revanche, elle est moins performante, ne chauffe pas l’eau et les aides à l’achat et l’installation sont moins nombreuses. Il faut donc bien étudier votre profil avant de vous décider. Et si cela vous convient, vous aurez enfin droit au confort tant espéré tout en réalisant des économies, ce système étant rapidement amorti.

Article suivant